Nicole Trisse
Députée de la 5ème Circonscription de Moselle
Nicole Trisse
Députée de la 5ème Circonscription de Moselle

Journée historique pour la légalisation de l'aide active à mourir


Hier, a eu lieu un vote historique pour la reconnaissance de l’aide active à mourir en France. Une majorité de députés de tous bords politiques s’est prononcée à l’Assemblée nationale en faveur de la légalisation de l’euthanasie pour les personnes souffrant d’une maladie incurable et en proie à de terribles souffrances dans les derniers jours de leur vie.

Donner le choix au patient, un choix libre et éclairé de décider de quelle manière il souhaite partir face au drame que constitue une lente agonie dans la maladie. Si cette loi venait à voir le jour, il est probable que peu d’entre nous choisirait d’y avoir recours. Néanmoins, un choix serait donné et éviterait à des citoyens français de partir en Belgique ou en Suisse pour y mourir, loin des leurs.

Nous mourrons mal en France. Les soins palliatifs ne sont pas assez développés et l’accompagnement est encore insuffisant. Légaliser l’aide active à mourir ne règlera pas tout. Il faut développer les soins palliatifs. Humaniser davantage la prise en charge des derniers jours à l’hôpital. Il faut avancer sur tous les fronts.

Cette proposition de loi ne sera pas votée ce soir, du fait de l’obstruction d’une minorité de députés. Je le regrette. Cependant, le vote de l'article 1 est une étape d’un long chemin pour la légalisation de la fin de vie. J’espère qu’il s’achèvera un jour sur une note positive. Je me suis mobilisée hier et je continuerai à le faire chaque jour de mon mandat pour y arriver.

Nicole Trisse

Ecrivez votre article ici...


Réalisation & référencement Comment faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.