Nicole Trisse
Députée de la 5ème Circonscription de Moselle

One Planet Summit : un sommet emblématique du leadership français en matière climatique

 

Ce mardi débute le sommet pour le climat de Pairs, le « One Planet Summit ». Ce sommet interveint deux ans après la COP21 et réunit des leaders internationaux et des acteurs de la finance publique et privée autour de l’enjeu du financement de l’action climatique.

Ce sommet résulte d’une initiative du Président de la République; Emmanuel Macron, suite à l’annonce du retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris. Il est co-organisé avec l’ONU et la Banque mondiale.

L’objectif premier de ce sommet est de promouvoir des initiatives concrètes, notamment pour financer l’action climatique.

La mobilisation est générale et de nombreux acteurs non-étatiques seront présents, notamment des acteurs financiers, des philanthropes, comme Bill Gates, ainsi que des villes et des Etats américains engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique en dépit de la décision de D. Trump de retirer l’État fédéral américain de l’accord de Paris.

L’organisation de ce sommet illustre le leadership français en matière de finances climatiques :

  • La France est le 4ème contributeur au Fonds vert (1 Md $). En 2016, le volume total de financements fournis par la France pour le climat s’établissait à plus 3,3 Md€, contre 2,2 Md€ en 2013. Notre pays est en ligne avec ses engagements pris lors de la COP21 (contribuer à hauteur de 5 Md€ en 2020 au financement du climat dans les pays en développement) ;
  • Depuis le 23 novembre, l’Agence Française de Développement est la première banque bilatérale de développement ayant pour mandat explicite la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Au-delà des questions de financement, le Gouvernement conduit une politique ambitieuse pour accélérer la transition écologique dans le cadre du #PlanClimat :

  • Sortie des énergies fossiles (aucune nouvelle construction de centrales thermiques, fermeture des centrales à charbon avant 2022, interdiction de tout nouveau permis d’exploration d’hydrocarbures) ;
  • Plan pour améliorer l’efficacité énergétique du secteur du bâtiment ;
  • Alignement progressif de la fiscalité du diesel sur celle de l’essence ;
  • Plan d’actions pour favoriser le développement des énergies renouvelables.

Enfin, Nicolas Hulot a réaffirmé cette ambition en annonçant aujourd’hui l’augmentation de 1 GW par an du volume des appels d’offres solaires, qui passeront de 1,45 GW à 2,45 GW.


Réalisation & référencement Comment faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.